Testé et approuvé : le Stylo Absolu Pureté de SAMPAR

Je vous retrouve aujourd’hui pour un sujet pas très glamour : les boutons. Et croyez-moi ce problème est loin d’être réservé aux ados ! Un très grand nombre d’adultes en souffrent toujours, que ce soit à 20 ou 30 ans. Moi la première.

Et quand on sait que 20% des femmes seraient touchées par l’acné adulte, on se dit que finalement on est loin d’être un cas isolé !

Malheureusement, la plupart du temps il est très difficile d’en identifier la cause et de traiter le problème à la source. Pour certains cela viendra de l’alimentation, ou de soins inappropriés au type de peau, mais pour d’autre la cause sera hormonale, et là il n’y a pas grand chose à faire.

A cet égard, et si le sujet vous intéresse, je vous conseille ce petit article de Madame Le Figaro.

Donc aujourd’hui je ne vous parlerai pas d’une recette miracle qui va faire disparaître tous vos boutons, parce que tout simplement je ne l’ai pas encore trouvée. En revanche, je vous propose une petite revue sur le Stylo Absolu Pureté de Sampar, que je ne quitte plus.

Sampar

Lire la suite

Publicités

Faire des séances UV : où, quand, comment, combien ?

Avec les beaux jours qui arrivent, un article s’impose pour vous parler de mon expérience !J’ai toujours eu une peau très blanche, et le soleil n’a jamais été mon ami. Après une heure à la plage, c’est coup de soleil assuré, suivi de la peau qui pèle, mais jamais de bronzage. Bon pour le visage, je dois avouer qu’il ne risque pas de prendre le soleil tous les jours avec tout le maquillage qui fait barrage. Après des années de peau blanche j’ai donc décidé de tester les séances d’UV en cabine. J’ai beaucoup hésité parce que vous n’êtes pas sans savoir que ces machines sont la cause de nombreux cancers de la peau. Mais j’estime que dans la mesure où on les utilise avec parcimonie, le risque n’est pas très élevé. Et comme je ne cherche pas à devenir noire mais juste un peu moins blanche, ça devrait le faire ! cabine

Où ?

Il existe deux possibilités pour faire des UV : en institut de beauté ou dans un centre de bronzage. Les instituts de beauté n’ont pas vraiment le vent en poupe en la matière. D’après ce que j’ai pu lire, leurs machines seraient moins performantes, et le personnel moins qualifié pour vous conseiller. Mais comme je n’ai pas testé, je ne peux pas vraiment vous dire. J’ai pris le parti de me rendre dans un véritable centre de bronzage, qui a ouvert récemment dans le centre ville. Mais s’agissant de la qualification du personnel, je n’ai pas l’impression d’être face à de véritables experts de la peau. Lors de ma première séance on ne m’a posé aucune question, et j’ai choisi la machine et la durée. J’ai même presque du faire leur job en disant que comme j’ai souvent la peau qui rougit au soleil, je pense que la machine à basse pression sera plus adaptée. Ce qui nous amène à la question suivante :

Comment ?

Lors de votre première séance, vous devrez acheter dans le centre des lunettes anti-uv à porter lors des séances. En général vous aurez le choix entre 3 ou 4 couleurs toutes plus horribles les unes que les autres. Personnellement j’ai opté pour un magnifique orange fluolunettes-uv-suncolor-vrz Bon et maintenant que vous avez payé la séance et les lunettes tout va très vite. On vous montre la cabine, la machine, et hop vous avez 2min30 top chrono pour vous mettre dedans… Autant vous dire que quand il faut se déshabiller, se démaquiller, ouvrir la boîte à lunettes, et nouer le cordon fourni avec les lunettes, c’est mission impossible. Donc maintenant que je me suis fait avoir une fois je demande toujours à avoir 1 min de plus avant que ça démarre. Une fois que vous avez mis vos jolies lunettes (à n’enlever sous aucun prétexte), vous pouvez vous allonger dans la machine, qui fait un sacré bruit, et bronzer tranquille pendant quelques minutes. Selon les centres les machines sont plus ou moins équipées. Celles de mon centre sont top. Il y a la clim, ce qui fait qu’on ne sent absolument pas de chaleur comme quand on cuit au soleil. Il y a de la musique (on peut même brancher son mp3). Et même des brumisateurs. C’est donc très agréable. Pour commencer j’ai fait une séance de 8 minutes, et je dois dire que j’ai vu le résultat de suite. Je n’étais pas bronzée mais déjà un peu moins blanche. J’en suis à ma 4ème séance et j’ai déjà un petit hâle, sauf sur le visage, qui ne bronze pas assez à mon goût. Mais il paraît que c’est normal car le visage a une peau plus épaisse, qui bronze moins facilement que le reste du corps.

Combien ?

Dans mon centre, sur une machine basse pression la séance de 10 min est à 8€, celle de 15 min à 12€. Les magnifiques lunettes sont à 4€. Il existe aussi des forfaits, qui permettent d’avoir une séance gratuite, mais je trouve que cela reste quand même assez cher.

Quand ?

Suivant votre type de peau vous n’aurez pas besoin de séances très longues. Pour des peaux blanches comme moi des séances de 10/20 min sont suffisantes. Les peaux plus bronzées pourront aller jusqu’à 30min. Donc avec des séances de 10/20 min vous pouvez vraiment en faire quand vous voulez ! Entre midi et deux c’est tout à fait jouable, ou encore le soir en sortant du travail. En général il n’y a pas ou peu d’attente. Dernier conseil : même si avec la clim on n’a pas forcément l’impression d’avoir bronzé, il faut absolument s’hydrater après.

Crash test : The Rocket volum’express

The rocket

Cette semaine j’étais à la recherche d’un mascara qui devait remplir deux critères :

– un max de volume

– un effet waterproof

J’ai d’abord été bien tentée par le mascara Hypnose Drama de Lancôme (si certaines d’entre vous ont eu l’occasion de le tester, n’hésitez pas à me donner vos commentaires), mais arrivée chez Sephora, un sentiment de culpabilité m’a rattrapé, et je me suis dit que 30€ pour un mascara, c’était quand même un peu du gâchis…

Et puis de passage dans mon Leclerc, le Rocket Volum’express de Maybelline me fait de l’oeil ! Tout d’abord parce qu’il promet un volume de fou, ensuite parce qu’il existe en version waterproof, et enfin parce qu’il est à moins 50% ! A ce prix là je me dis que la perte ne sera pas grande si l’effet attendu n’est pas au rendez-vous.

Maintenant passons au test. Parce que des images valent mieux que de longs discours, voici un petit avant/après :

Avant : oeil nu

rocket avant

Après : The Rocket volum’express

rocket après

Le rendu peut sembler assez bon mais je voudrais quand même nuancer ce résultat.

Les + :

  • la brosse : elle est assez grosse mais reste maniable et ne prélève pas énormément de produit donc pas de risque de faire des paquets
  • la tenue : je dirais que la tenue est normale pour un mascara waterproof. Je n’ai pas non plus plongé dans l’eau avec mais sur une journée normale il semble bien tenir
  • l’effet allongeant

Les – :

  • les cils ne sont pas assez étoffés. Certes ce mascara allonge, mais il n’apporte aucune texture aux cils qui restent très fins
  • l’application : il faut mettre pas mal de couches avant d’avoir un résultat satisfaisant.

Bilan : pour une première utilisation je ne peux pas dire que je suis déçue, mais pas non plus que je suis hyper emballée. A première vue mon mascara classique de chez Kiko donne un résultat quasi-équivalent en beaucoup moins de passages. Mais comme j’ai volontairement essayé de ne pas surcharger mes cils, peut-être qu’avec une application plus soutenue le rendu serait meilleur. A réessayer…

Mission : Sauvetage de lèvres

Aujourd’hui je vais vous parler de ma mission de la semaine dernière : sauver mes lèvres !

Je ne pense pas être la seule (enfin j’espère), mais j’ai un vilain tic : je m’abime constamment les lèvres. Dès qu’il y a une petite peau qui dépasse je ne peux pas m’empêcher de tirer dessus au lieu de la laisser tranquille. un peu comme lorsqu’on se ronge les ongles. Résultat j’ai régulièrement les lèvres très abimées, qui saignent, et impossible de mettre le moins rouge à lèvre dessus. Il était donc temps de faire quelque chose pour stopper ça.

(Mauvaise) Idée n° 1 : le stick à lèvres

1-mixa

Le premier réflex est évidemment de se tartiner de sticks à lèvres que l’on peut trouver en super marché. J’ai donc fait l’acquisition du Mixa intensif spécial Lèvres gercées. Et on ne peut pas dire que le résultat soit exceptionnel. Déjà, à l’application, j’ai l’impression qu’il fait encore plus ressortir les zones abîmées et accentue les « crevasses ». Et au bout de quelques heures vous pouvez être sure que la matière se sera solidifée et vous fera une démarcation blanche à l’intérieur des lèvres : super glamour…

Donc je pense que ça peut être pas mal pour celles qui n’ont pas de problèmes particuliers, mais pour les lèvres vraiment abimées ça me paraît inutile.

Je me suis donc mise en quête d’autres produits plus efficaces, et en farfouillant sur le net je pense avoir trouvé les deux produits qui ont radicalement résolu mon problème.

(Bonne) Idée n° 2 : Carmex

carmex

Le premier produit testé est le baume à lèvres Carmex. Je ne connaissais pas du tout ce petit tube jaune, pourtant utilisé par toutes les stars… Il s’agit d’un produit très ancien apparu dans les années 30 aux USA, et aujourd’hui devenu mythique. L’original se présente en petit pot ou en tube, et il se décline aujourd’hui en plusieurs parfums comme cerise, citron, fraise ou vanille.

Pour un premier test j’ai choisi la version originale en tube. Et pour tout vous dire j’ai été bluffée. Ce petit tube jaune un peu kitsch est vraiment top top top ! Il laisse sur les lèvres une sensation de frais, avec son petit goût mentholé qui picote légèrement les premières secondes. Il hydrate parfaitement, et sans marquer les défauts (contrairement aux autres sticks). La tenue est super, il ne sèche pas, ne fait pas de marques et laisse un léger effet brillant. Quand j’en mets je n’ai plus du tout envie de toucher à mes lèvres tellement le rendu est joli.

Même s’il vient des Etats-Unis, il se trouve aujourd’hui très facilement en France. J’en avais vu sur le site Asos mais finalement même pas besoin de commander, j’en ai trouvé dans une parapharmacie près de chez moi. Prix du tube : 1,95€ ! Un des meilleurs rapports qualité/prix jamais vu je pense.

Bon par contre pour les adeptes du bio j’ai lu pas mal de critiques sur la compo du produit (beaucoup de dérivés de pétrol). Mais bon, personne n’est parfait. Pas mêe ce petit tube magique.

J’utilise donc beaucoup le Carmex en journée, mais lorsque l’heure est vraiment grave et que mes lèvres sont en piteux état, je les chouchoute aussi la nuit.

(Bonne) Idée n° 3 : Cicaplast lèvres

cicaplast

Pour cette dernière étape j’ai choisi le Cicaplast Lèvres de la roche posay.

Il s’agit d’un baume en tube également, mais avec une texture assez épaisse. Donc j’en applique une bonne couche le soir avant d’aller dormir, et le lendemain… TADAA ! De jolies lèvres toutes lisses.

Bref, vous l’aurez compris, depuis que j’utilise ces deux produits tout va beaucoup mieux !

Le maquillage minéral de Lily Lolo

Après un petit temps d’absence me revoilà pour vous parler de produits que j’affectionne particulièrement et que j’utilise quotidiennement : les produits Lily Lolo !

Pour celles qui ne la connaisse pas encore, la marque Lily Lolo nous vient tout droit du Royaume-Uni. Elle est spécialisée dans le maquillage minéral, non testé sur les animaux, fait à partir d’ingrédients naturels. En somme, un « maquillage bio ». Vous trouverez dans cette article une petite présentation de mes 4 produits chouchous.

Les 4

Le fond de teint minéral China Doll

J’avais lu beaucoup de bien de leurs fonds de teint, mais comme il n’est pas toujours évident de choisir la couleur sans pouvoir l’essayer (la vente se fait exclusivement sur internet) j’ai opté pour un kit d’essai comprenant plusieurs échantillons, ainsi qu’un petit pinceau kabucki (que j’ai toujours depuis plusieurs années et qui n’a jamais perdu un seul poil!). J’ai donc finalement opté pour la teinte « China Doll », qui est la deuxième teinte la plus claire après « Porcelain ». Ce fond de teint se présente sous la forme d’une poudre libre, qui peut paraître déroutante au premier abord. Il faut bien travailler la matière en formant de petits cercles pour qu’elle se fonde sur le visage. Mais vous n’obtiendrez jamais la consistance ni la couvrance d’un fond de teint liquide. C’est pourquoi je le conseille uniquement à celles qui recherchent un rendu naturel et n’ont pas de problèmes particuliers avec leur peau.

Comme je n’ai pas cette chance, je n’utilise pas ce produit comme un fond de teint mais comme une poudre libre. Je l’applique après mon fond de teint liquide. Quel intérêt me direz-vous d’acheter ce fond de teint au lieu d’une poudre libre classique? Et bien je trouve que la teinte China Doll me convient parfaitement et s’accorde avec ma carnation mieux qu’aucun fond de teint n’a jamais réussi à le faire. Et puis avec tous ces ingrédients naturels, pourquoi s’en priver ?! Cela fait maintenant plusieurs années que je l’utilise tous les matins, et je n’ai jamais été déçue.

Il y a quelques mois, je lui ai trouvé un petit copain : le correcteur Blush away.

Le correcteur Blush Away

Blush away

Glossipstick

Glossipstick

Il se présente sous la forme d’une poudre verte. Un petit pot, mais qui fait des miracles. Je l’utilise après application du fond de teint sur les petites zones de rougeurs qui subsistent. Ne vous inquiétez pas, vous ne vous retrouverez pas avec des tâches vertes partout sur la figure ! Le vert se fond parfaitement pour annuler les rougeurs, et contribue à unifier le teint.

blush away swatch

Il est vrai que ça rend bien vert sur la photo, mais j’ai exagéré la dose. Si vous le prélevez en petites touches, le vert ne ressortira pas. Et pour compléter ce teint, j’ai flashé sur un joli blush de la même marque.

Le blush Flushed

flushed

 Glossipstick

 Glossipstick

Un joli vieux rose au rendu mat pour vous faire des joues de poupée.
Lire la suite